Après Le Confinement Un Tour A l’Etang – Partie II.

Juin 26, 2020 | France, Nature, Photographie

Quelques photos de la partie II de mon dernier article de blog, sur une promenade photo autour d’un étang, ici dans la France rurale.

Mon style de photographie préféré est une combinaison de surexposition et de flou. Mon intention étant d’obtenir qu’avec l’appareil photo, une image impressionniste et lumineuse.

Ces photos sont d’un petit étang, à côté du grand, qui est couvert de nénuphars, offrant une merveilleuse opportunité de photo.

Les nombreuses peintures de Claude Monet de l’étang aux nénuphars à Giverney viennent immédiatement à l’esprit.

J’ai la chance d’avoir vu beaucoup de ces tableaux à Paris et l’un de mes musées préférés à visiter est le Musée Marmottan Monet, dans le 16e arrondissement.

Il y a une collection du travail de Monet dans le sous-sol de l’hôtel particulier que je n’ai jamais vu bondé. Vous pouvez vous asseoir et contempler les couleurs incroyables, les coups de pinceau et l’énergie du travail de Monet sans être dérangés.

Voici deux images qui sont mon interprétation de ce thème iconique ….
Ci-dessous, une image légèrement surexposée du grand étang (1/4 sec F22, ISO 200).

J’ai sélectionné une partie de l’image où les arbres se reflètent dans l’eau et essayé différentes modifications dans Lightroom Classic.

À partir de l’image ci-dessus, j’ai créé les images suivantes des reflets.

1.

2.

3.

Quelle versions préférez-vous 1, 2 ou 3?

Cette partie des bois est en fait une propriété privée. Heureusement, le propriétaire n’a pas tout clôturé et il y a rarement beaucoup de monde ou de déchets par terre, heureusement. Je me vois passer beaucoup de temps ici avec Tess, lorsque nous déménagerons finalement dans notre nouvelle maison à proximité, avec un peu de chance au début de l’année prochaine.

Ceci est mon poème préféré sur un lac, pas que j’en connais beaucoup.

Il est court, efficace et facile à retenir et c’est l’un des poèmes que j’ai mémorisé pour me réciter dans ma tête, quand mon cerveau ne se calme pas et que j’ai du mal à m’endormir. Une astuce très utile à connaitre, comme réciter n’importe quoi par cœur (dans votre tête bien sûr), que ce soit un poème, les tables de multiplication ou une chanson idiote, fonctionnera pour empêcher vos pensées de divaguer.

The Lake Isle of Innisfree

by William Butler Yeats.

I will arise and go now, and go to Innisfree,

And a small cabin build there, of clay and wattles made;

Nine bean-rows will I have there, a hive for the honey-bee,

And live alone in the bee-loud glade.

And I shall have some peace there, for peace comes dropping slow,

Dropping from the veils of the morning to where the cricket sings;

There midnight’s all a glimmer, and noon a purple glow,

And evening full of the linnet’s wings.

I will arise and go now, for always night and day

I hear lake water lapping with low sounds by the shore;

While I stand on the roadway, or on the pavements grey,

I hear it in the deep heart’s core.

* * * * * * *

Dans mon prochain article, à venir, je partagerai avec vous une série d’autoportraits COVID que j’ai créés lors du confinement et que j’ai envoyés à divers concours.

Intrigué?

* * * *

Pouvez-vous m’aider à élargir mon cercle de lecteurs?

Si vous connaissez des personnes qui, selon vous, apprécieraient mon site, veuillez partager ce message sur vos réseaux sociaux ou par e-mail.

C’est simple, copiez et collez ce lien:

https://henriericher.com/journal

* * * * * * *

Merci pour votre visite.

Prends soin de toi,

Henrie

XOX

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Catégories

Subscribe

Cards & Photo gifts available on Red Bubble

Pin It on Pinterest

Share This