La Fondation Louis Vuitton a ouvert ses portes en 2014 et j’avais l’intention d’y aller depuis cinq ans! Il est situé à côté du Jardin d’Acclimatation dans le Bois de Boulogne, le parc à l’ouest de Paris et je l’ai finalement visité il y a quelques semaines, lors d’un dimanche caniculaire. J’avais envie d’aller voir l’exposition des Impressionnistes de la Collection Courtauld. Finalement, il y avait tellement plus à voir que ça. En effet, il y a tant de choses à voir que je vais écrire trois articles sur ma visite. Ici, dans la Partie 1, je vais vous parler de l’architecture. Cet exploit de l’architecture est déjà un des oeuvres iconiques du 21ième siècle.
Au dessus, Frank Gehry (à gauche) et Bernard Arnault devant la Foundation Louis Vuitton à Paris | Image: Richard Grassie.
Un extrait du site web: « D’une esquisse initiale crayonnée sur la page blanche d’un carnet, au nuage transparent posé à la lisière du Jardin d’Acclimatation dans le Bois de Boulogne, Frank Gehry a eu pour ambition de « concevoir à Paris un vaisseau magnifique qui symbolise la vocation culturelle de la France ». Faiseur de rêve, il a imaginé un bâtiment unique, emblématique et audacieux. Respectueux d’une histoire ancrée dans la culture française du XIXe, Frank Gehry ose les prouesses technologiques du XXIe siècle, ouvrant la voie à des innovations fondatrices.
Nous avons souhaité offrir à Paris un lieu d’exception pour l’art et la culture et fait le pari de l’audace et de l’émotion en confiant à Frank Gehry la réalisation d’un bâtiment emblématique du XXIe siècle. Bernard Arnault
Du XIXe siècle Frank Gehry a retenu la légèreté transparente du verre et le goût de la promenade ponctuée de surprises. Son architecture fusionne un art de vivre traditionnel, une audace visionnaire et les innovations offertes par les technologies du présent. De l’invention d’un verre courbé au millimètre près pour les 3600 panneaux des douze voiles de la Fondation, aux 19 000 panneaux de ductal (béton fibré) tous différents, offrant à l’iceberg sa blancheur immaculée, sans omettre un processus de conception inédit, chaque étape de la construction a repoussé les limites d’une architecture codée pour inventer un bâtiment unique à la mesure d’un rêve.
À l’image du monde qui change en permanence, nous voulions concevoir un bâtiment qui évolue en fonction de l’heure et de la lumière afin de créer une impression d’éphémère et de changement continuel. Frank Gehry

Pour réaliser sa première esquisse, Frank Gehry s’est inspiré de la légèreté des architectures de verre et de jardin de la fin du XIXe. L’architecte réalise de nombreuses maquettes en bois, plastique et aluminium, jouant avec les lignes et les formes, donnant un mouvement certain à son bâtiment en devenir. Le choix des matériaux se fait : une enveloppe de verre recouvrira le corps du bâtiment, assemblage de blocs nommé « iceberg », en lui conférant son volume et son élan.

Pour respecter le dessin de Frank Gehry, les hommes engagés dans la construction ont relevé de nombreux défis jusque-là inédits, de la conception du projet jusqu’aux finitions de l’ouvrage. La fabrication du verre a notamment été l’occasion de repenser les savoir-faire. Ainsi, un four spécifique a été créé pour répondre aux exigences de courbure et d’élancement imposées par l’architecte. Posé sur un bassin, l’édifice a été pensé comme un voilier ou un vaisseau s’insérant dans l’environnement naturel, entre bois et jardin, jouant de la lumière et des effets de miroir. »
La piscine est un lieu de prédilection des visiteurs pour photographier l’eau, l’architecture et pour prendre des selfies. Donc, à la fin de ma visite, je suis déscendue pour profiter de la fraicheur emmèné par l’eau et pour observer les gens.On peut y accéder en descendant depuis l’entrée par l’Auditoire. J’adore photographier des gens dans les musées.  
Je trouve fascinant la juxtaposition de la vie ordinaire, des gens ordinaires, avec des oeuvres d’art et les réactions des gens qui regardent l’art. J’espère que vous avez apprécié cette introduction à la Fondation Louis Vuitton. Le prochain article, dans quelques semaines, portera sur l’exposition impressionniste de la Collection Courtauld et un troisième article portera sur l’exposition de la peinture contemporaine.

*****

Bientôt, cinq nouvelles impressions dans ma boutique en ligne, Summer Fields, seront disponibles.

*****

Merci pour votre visite.

Prenez soin de vous,

Henrie XO.

Pin It on Pinterest

Share This