Un rituel simple.

Ci-dessus est une photo de mon bouddha de maison, par opposition au bouddha de jardin, dans son incarnation d’hiver. ⠀

Je ne pratique personnellement aucune religion, mais j’aime, j’ai même besoin de certains rituels et j’ai toujours été attiré par le visage serein des statues de Bouddha et la philosophie que Bouddha lui-même a enseignée.

Un de mes rituels est d’allumer des bougies autour de ce Bouddha chaque soir, surtout quand le soleil se couche tôt. À mesure que chaque flamme s’allume, je pense aux personnes que j’aime qui sont décédées et à ma famille et à mes amis proches, je leur souhaite bonne chance et j’espère qu’ils sont en sécurité.

Compter vos bénédictions.

Une autre routine quotidienne c’est ma pratique de gratitude.

J’écris tous les jours, presque, dans un  carnets depuis de nombreuses années, généralement pendant que je bois un café après ma promenade matinale avec ma chienne Tess ou si je dois sortir tôt, j’écris avant d’aller dormir. Ma routine d’écriture, qui fera prochainement l’objet d’un article, s’articule autour de pensées positives et de réflexions sur le futur. À la fin de mon écriture, qui ne prend que quelques minutes par jour, j’énumère quelques choses pour lesquelles je suis reconnaissant. Par exemple, ce matin, j’ai écrit:

Aujourd’hui, je suis reconnaissante pour le soleil et le givre sous mes pieds pendant ma promenade, ma bonne santé et maman étant toujours avec nous.

Comme vous pouvez le voir, mes pensées peuvent aller du plaisir très ordinaire d’une promenade matinale d’hiver aux questions de vie et de mort.

Cette pratique de gratitude ne manque jamais d’éclairer la journée à venir ou de m’endormir avec des pensées heureuses. Et la répétition quotidienne de gratitude fait des merveilles pour mon morale et attitude générale.

Neuroplasticité.

Vous avez peut-être entendu parler de neuroplasticité.

C’est la capacité du cerveau à changer continuellement tout au long de la vie d’un individu et le but de la neuroplasticité, est d’optimiser les réseaux neuronaux pour les actions physiques et la réflexion.

Neuroscience.

En tant que neuroscientifique (et professeur de psychologie et de psychiatrie à l’Université du Wisconsin – Madison), Richard Davidson dit:

Quelles que soient nos pensées, notre cerveau forme ces mêmes voies neuronales, que nous le voulions ou non. La neuroplasticité est neutre.

 

Malheureusement, comme nous le savons, notre cerveau a évolué pour nous protéger de la menace d’extinction, il a donc un fonctionnement axé sur les problèmes, un biais négatif et laissé à lui-même. Vous ne serez probablement pas au courant que en pensant vous vous «entrainer» à affronter des problèmes et menaces. Votre activité mentale forme des circuits neuronaux qui rendent plus probable votre retour à cette ligne de pensée biaisée négative.

Vivre en Gratitude.

Du Davidson Center for Healthy Minds:

Selon les experts, l’un des meilleurs moyens de faire de la reconnaissance une partie de votre vie est de tenir un journal quotidien. Avant d’aller au lit, notez toute expérience positive que vous avez eue ce jour-là, aussi petite soit-elle.

Mais vous pouvez également le faire via la pratique de la pleine conscience, ou une autorégulation délibérée de l’attention pour rester dans l’instant. L’un des exercices de pleine conscience préférés de Davidson cultive la reconnaissance.

“Simplement pour rappeler les gens qui sont dans nos vies et dont nous avons reçu une sorte d’aide”, a déclaré Davidson à CNN. «Rappelez-leur et appréciez les soins et le soutien ou quoi que ce soit que ces personnes aient pu fournir.»

Si vous faites cela pendant une minute chaque matin et chaque soir, a-t-il ajouté, ce sentiment d’appréciation peut s’étendre à d’autres dans votre vie et renforcer l’optimisme et une meilleure santé mentale.

Dans le cadre de ma pratique de reconnaissance cette année, je vais écrire de courts textes, des essais, sur des choses qui me ravissent, des choses qui m’apportent de la joie au quotidien. Je vais partager certains de ces textes ici et peut-être en faire un livre vers la fin de l’année.

C’est le premier text que j’ai écrit ce 1er janvier… ..

Lychees.

J’aime les mains de mon mari pour de nombreuses raisons.

Ses mains sont belles, sa peau est plus foncée que la mienne, toujours douce et chaude.

Il épluche des fruits pour que je les mange.

Ce soir, ce sont des litchis gras et juteux qu’il a achetés chez un épicier haut de gamme, appelé Panier Frais. Bien que ses ongles soient courts, il a brisé une douzaine ou plus de coques et a mis les fruits blancs et juteux dans ma bouche, pendant que nous regardions une série à la télévision. Il fait et a fait ce pelage de fruits pour moi, depuis des années, car il sait que je n’aime pas avoir du jus sur mes doigts et des écorces dans mes ongles, qui sont aussi courts et non vernis comme les siens.

J’adore qu’il renonce à son propre confort, rend ses mains collantes et juteuses, et ses ongles cassants pour me nourrir.

Je me réjouis d’être nourri par lui.

Ça doit être de l’amour.

*****

Si vous avez des amis qui aimeraient mon journal, n’hésitez pas à partager ce dernier message en copiant et collant l’adresse de ce page dans le système de messagerie que vous utilisez et l’envoyer.

Faisons rayonner de la joie.

*****

Merci pour votre visite.

Prends soin de toi,

Henrie

XO.

Pin It on Pinterest

Share This